Quand vient la fringale

Quand vient la fringale

Juin 2021

Quand vient la fringale : consommation calorique d’un coureur sur le Tour de France

Cette année encore, plus de 3000 kilomètres sont au programme du Tour de France. 21 rudes étapes à l’assaut des cols alpins et pyrénéens, de la chaleur provençale et des vents des Landes, jusqu’aux Champs-Élysées à Paris. Pour encaisser la charge avec énergie, et même bonne humeur, les coureurs de BORA – hansgrohe devront bénéficier d’une alimentation équilibrée et optimisée pour leurs performances.

Mais combien de calories dépense un coureur pendant une étape du Tour de France ? Et quelle quantité doit-il avaler pour récupérer ? La réponse est simple : beaucoup ! Bien qu’inimaginables pour le profane, les quantités en jeu s’avèrent tout à fait indispensables pour surmonter un tel effort dans les meilleures conditions.

Photo Credits:

BORA – hansgrohe / Bettiniphoto

BORA – hansgrohe / veloimages.com

BORA – hansgrohe / Ralph Scherzer

BORA / StefanSchuetz.com

Le nombre de calories que brûle un coureur varie largement selon les étapes car il dépend de nombreux facteurs, tels que :

  • Le poids et la masse musculaire du coureur : définissent le métabolisme de base de la personne
  • Le rôle du coureur pendant la course : affrontant le vent en tête ou protégé du vent dans le peloton
  • La difficulté de l’étape : vitesse de la course, étape de plat ou de montagne

D’une manière générale, cependant, on peut dire qu’un coureur léger, sur une étape de plat de quatre à cinq heures, dépense environ 2500 à 3000 kilocalories de plus que sa dépense de base de 2000 kilocalories, portant la consommation à un total d’environ 5000 kilocalories. Sur une étape de montagne particulièrement éprouvante, la consommation d’un coureur de poids moyen peut cependant atteindre 7000-8000 kilocalories. Une telle quantité d’énergie doit être dûment compensée tout au long de la journée. C’est en effet le seul moyen d’assurer un apport en énergie idéal, un bon métabolisme et une bonne génération.

Un exemple de plan d’alimentation d’un coureur professionnel peut ainsi ressembler à ceci:

Petit-déjeuner:

1 grand verre de smoothie frais banane, kiwi, pomme et fruits rouges

1-2 portions de fruits frais (fruits rouges, banane)

2 bols de porridge cuisiné dans l’eau et le lait d’amande (1 bol correspond environ à 240 ml)

Omelette de 2-3 œufs

2 tartines de pain d’épeautre confiture, miel ou beurre de noix, éventuellement un peu de fromage ou de jambon

1-3 bols de pâtes ou riz basmati avec un peu d’huile d’olive, éventuellement de l’avocat

Éventuellement 1 yaourt nature, fruits à coque

Café, thé, eau

 

Snack avant la course:

Éventuellement 1 bol de pâtes ou de riz, éventuellement gâteau de riz, barre énergétique

 

« Menu de course »

3-4 l               boissons énergétiques (concentration selon la température et la longueur du parcours)

1-4 l               d’eau ou de boisson aux électrolytes

3-4                gels énergétiques

2-4                gâteaux de riz, doux ou épicés

2-3                barres énergétiques

Éventuellement 1 banane ou un sandwich en début d’étape

Snack immédiatement après la course:

2 « recovery shakes » différents

Quelques bonbons gélifiés, au besoin

Fruits et fruits secs

 

Repas dans le bus après la course :

Pâtes/riz/pommes de terre avec différentes sauces et parmesan ou feta, fruits

 

Exemple de repas du soir:

Soupe de légumes mixés

300 g             Légumes cuits à l’étuvée ou à l’eau

200 g             Poisson, viande, volaille ou variante végétarienne

4 bols de pâtes ou riz basmati, et polenta ou pommes de terre

Petit dessert (compote, rarement : gâteau à l’épeautre ou gâteau de semoule)

Eau selon le besoin

 

Avec des besoins aussi complexes et différents, l’on comprend la nécessité d’impliquer de nombreux collaborateurs pour assurer la meilleure alimentation possible pour chaque coureur. Dan Lorang, Head of Performance chez BORA – hansgrohe, explique : « La logistique est un défi majeur. Nous devons garantir que la bonne alimentation en bonne quantité (par ex. : immédiatement après l’arrivée de la course) soit prête au bon moment pour chaque coureur. » Une entreprise certes compliquée mais bien susceptible de faire la différence à un tel niveau de compétition. L’entreprise BORA est fière d’apporter sa pierre à l’édifice avec ses produits et le Kitchen Truck.

Les directives nutritionnelles de BORA - hansgrohe peuvent être téléchargées ici. Elles vous donneront certainement quelques conseils pratiques pour mener une vie saine.