Menu
Produits Expérience
UN BIENFAISANT SOUFFLE D’AIR FRAIS

UN BIENFAISANT SOUFFLE D’AIR FRAIS

CONVAINCUS PAR LEUR AGENCEUR, LES PROPRIÉTAIRES DE CET APPARTEMENT ONT FAIT FI DE LEURS CRAINTES ET OPTÉ POUR UN DISPOSITIF ASPIRANT SUR TABLE DE CUISSON BORA Basic. AINSI LA NOUVELLE CUISINE, D’UN VERT SOMBRE QUI NE SAURAIT PASSER INAPERÇU, AJOUTE-T-ELLE AU STYLE L’ERGONOMIE.

À Cologne, le quartier de Nippes et ses espaces verts bouillonnent de vie et de multiculturalité. Les logements de ce quartier sont prisés des jeunes actifs, en particulier les lofts lumineux comme cet appartement qu’un père a acheté pour sa fille au dernier étage d’un petit immeuble récent. « Père et fille ont tous les deux montré un goût prononcé pour l’esthétique et le design », explique Jonas Buividavicus, qui, avec son entreprise jb stahldesign, a entrepris la planification de la cuisine pour les propriétaires du logement. « Les architectes du bâtiment avaient préplanifié une cuisine sous les vasistas et placé les prises et les raccords en conséquence », raconte le cuisiniste. « Malheureusement, cet agencement ne correspondait pas du tout aux attentes des propriétaires. » Aussi s’est-il attelé à la réalisation d’une nouvelle cuisine ergonomique arborant d’élégantes façades laquées et un plan de travail fin dans un agencement simple et clair. 

Plus facile à dire qu’à faire. La présence d’une fenêtre empêchait de placer une hotte aspirante sur l’une des deux longueurs de la cuisine en L. Le placement de la cuisinière et de la hotte se voyait nécessairement relégué de l’autre côté. « Il m’est rapidement apparu qu’une hotte aspirante à hauteur de tête allait prendre une place précieuse pour des appareils nécessaires, tels qu'un four ou un frigo, et déséquilibrer le design de l’agencement en empêchant la pose de meubles de même largeur », se souvient Jonas Buividavicus. La solution : une table de cuisson BORA à dispositif aspirant vers le bas placée du côté de la fenêtre. Il restait ainsi, sur l’autre longueur, un espace suffisant pour assurer un agencement équilibré des meubles hauts aux façades vert sombre. 

La proposition, soumise au propriétaire et père de la future occupante des lieux, ne rencontra pourtant pas l’enthousiasme attendu. Celui-ci avait des doutes au sujet du fonctionnement du dispositif aspirant. Une visite sur le salon du mobilier de Cologne pour assister à la démonstration en direct d’un chef cuisinier sut faire pencher la balance Face au constat du fonctionnement des tables de cuisson BORA et de l’efficacité de leurs dispositifs aspirants, le scepticisme fit place à l’approbation. Le feu vert fut donné, conforté par une amélioration supplémentaire proposée par l’agenceur : « Afin d’éviter autant que possible les projections de graisses sur la fenêtre, nous avons choisi un plan de travail extra-large de 67 cm. Si des particules de graisses se trouvent projetées jusqu’à la fenêtre, elles resteront faciles à nettoyer. » Faciles à nettoyer : tout comme le plan de travail en Fenix, un nanomatériau offrant les propriétés d’un revêtement anti-traces de doigts.

L’agencement peu conventionnel de la cuisine offre un avantage supplémentaire : les jours de beau temps, l’heureuse occupante aura même l’occasion de cuisiner avec la fenêtre ouverte, et ainsi faire profiter sa cuisine ergonomique d’un bienfaisant souffle d’air frais. Conclusion peu surprenante de tous les participants : « Nous sommes tout à fait satisfaits de la solution BORA. »

Agencement : jb stahldesign GmbH, www.jbstahldesign.de

Système BORA : BORA Basic

Crédit photo : Sven Keitlinghaus