Menu

Produits

BORA L’expérience

Entreprise

Service

Commander le catalogue

Vos informations

Commandez dès maintenant sans frais le magazine exclusif BORA pour y retrouver une quantité d’informations sur nos systèmes et d’histoires passionnantes autour du monde de BORA.
Note : les champs marqués d’une astérisque * sont obligatoires.
BORA L’expérience

BORA L’expérience

Produits

Produits

La cuisine est culte, et elle est le nouveau symbole de statut social

La cuisine est culte, et elle est le nouveau symbole de statut social

Rapport sur les tendances par la journaliste habitat et design Barbara Friedrich

La cuisine est culte

La cuisine est la nouvelle voiture. C'est ce qu'écrit WirtschaftsWoche, et ce que constatent les lanceurs de tendances et les magazines d'intérieur. Et le secteur allemand de la cuisine s'en réjouit. Elle enregistre une croissance de 30 %, principalement sur le segment des équipements haut de gamme.

Si les Allemands bien nantis des décennies précédentes dépensaient des montants à cinq ou six chiffres pour avoir un imposant véhicule dans le garage (ou devant la porte, pour que les voisins le voient), ils le font aujourd'hui pour leur cuisine, investissant sans hésiter 100 000 euros ou plus. Depuis un certain temps, elle remplace donc la voiture en tant que symbole de statut. Une évolution très sympathique. En voiture, vous passez des heures dans la circulation. Temps perdu, stress, ennuis. Et en plus, cela nuit à l'environnement. En revanche, cuisiner à la maison promet détente et plaisir, confort en famille et entre amis. À savoir que : De nos jours, certaines cuisines ressemblent davantage à un centre de contrôle d'un vaisseau spatial qu'à un lieu de bien-être : froid, spacieux, futuriste, équipé de toute une batterie de systèmes intelligents.

À l'occasion du salon du meuble de Cologne IMM Cologne, lors du Living Kitchen, on a pu découvrir, en début d'année, ce que l'industrie de la cuisine a à offrir en termes de tendances : Façades dorées, aspect rouille ou béton ; planches en bois massif ou en granit brut ; surfaces laquées super lisses et ultra-brillantes couleur écru et blanc neige, qui ne tolèrent pas une trace de graisse ; acier inoxydable et aluminium comme dans les cuisines professionnelles ; des placages aussi rares que tape-à-l'œil ; et, bien sûr, des appareils high-tech qui réfléchissent presque pour vous et cuisinent quasiment seuls. Et puis, il y a elles : les cuisines super chères et super chic, autour desquelles il n'est pas rare que toute la maison soit planifiée. Ou au moins la véranda. Une telle cuisine nécessite l'espace et le cadre appropriés... la bonne architecture.

Le passage de la cuisine au statut du symbole de luxe et de statut social débute dans les dernières décennies du siècle dernier. Avec la prospérité croissante, se développe en Allemagne une société de gourmets hédonistes. Bien manger et bien boire devient un mode de vie à part entière. On voyage au gré du guide Michelin pour découvrir les restaurants étoilés à la mode - et on devient un fin gourmet et un amateur de vin. Inspiré par les plats raffinés des chefs étoilés, les cuisiniers amateurs expérimentent des recettes et des ingrédients exotiques à la maison. La cuisine devient un atelier. La propension à investir des sommes considérables dans les équipements de cuisine. Après tout, ce sont les maîtres de la maison qui découvrent la cuisine comme hobby et qui accordent de l'importance au fait d'avoir une cuisine parfaite. On investit. On se fait plaisir. Ironie de l'histoire : C'est justement une femme, à savoir l'architecte viennoise Margarete Schütte-Lihotzky, qui a développé en 1926 la « Frankfurter Küche » (la cuisine de Francfort), rationnelle et fonctionnelle ; dans le but explicite de soulager le travail de la femme au foyer. Au lieu de l'ancienne cuisine-salle à manger mal organisée, celle-ci devait désormais travailler dans un espace en forme de U, réduit au minimum et organisé de manière fonctionnelle, composé de modules encastrés. Coupée, tant visuellement qu'olfactivement, du reste de l'espace de vie. L'idée de base de cette conception était le principe (masculin) de la production industrielle de masse : une optimisation des processus de production. Et puis c'est justement un homme qui libère la femme et la mère enfermées pour cuisiner : le designer souabe Otl Aicher. Son livre « La cuisine pour cuisiner. Atelier d'un nouveau style de vie » a vu le jour dans les années 1980 et se basait sur une étude l'évolution historique des équipements de cuisine et de l'art culinaire. Il y fait des suggestions très pratiques pour l'aménagement la « bonne » cuisine - de la cuisinière à la salle à manger et aux équipements. Otl Aicher, graphiste de formation, qui fut entre autres en charge de la conception graphique des Jeux Olympiques de 1972, est, avec son idée, à l'origine du design de cuisine moderne, qui a conduit à la tendance actuelle de la « Cuisine pleine de vie ». Mais Aicher n'a certainement pas pensé aux façades dorées. Aicher aurait probablement eu des réticences face à l'esthétisation actuelle de l'aménagement de la cuisine. Le bloc de cuisson en tant que sculpture, voire comme un autel, comme le voit le théologien et ethnologue Christoph Kürzeder dans un épisode de la série « Capriccio » du Bayerischer Rundfunk ? La cuisine en tant que lieu saint ? Comme lieu de culte et de sacrifice ? Retour aux racines archaïques ? Il ne reste plus qu'à espérer qu'une fois que le photographe a quitté la maison, on y cuisine bel et bien, dans ces cuisines raffinées. Ou alors il y a une « cuisine pour cuisiner » au le sous-sol.

Infos

Barbara Friedrich, de 1999 à 2016 Rédactrice en chef et dernièrement éditrice d'A&W Architektur&Wohnen, connaît le secteur de l'habitat et du design depuis plus de 30 ans. Elle est auteur, animatrice et membre de nombreux jurys dans le monde du design.

Photos : Holzrausch/Sebastian Arlt, Holzrausch/Koy+Winkel Fotografie

Photo B. Friedrich : Giovanni Castel

Popup Picture
Laissez-vous séduire sur place
Trouver un distributeur

Cookies pour l'analyse des accès au site web/mesures de marketing.

En poursuivant l'utilisation de ce site web, vous acceptez cette utilisation. Informations relatives aux cookies et vos possibilités de vous y opposer.