BORA_Landingpage_Portrait_Sagan_1_Sagan_Peter_presentation_L.jpg BORA_Landingpage_Portrait_Sagan_1_Sagan_Peter_presentation_P.jpg

Peter Sagan : une légende pas comme les autres

BORA_Landingpage_Portrait_Sagan_2_bettiniphoto_0326716_1_2000px.jpg

À l’ouverture d’une saison de cyclisme à contretemps, un personnage revient sur le devant de la scène : Peter Sagan. Le Slovaque de 30 ans courant sous les couleurs de l’équipe BORA – hansgrohe compte aujourd’hui parmi les plus grands coureurs de tous les temps. Les prodiges que Peter a d’ores et déjà accomplis dans sa carrière ne seront pas réitérés de sitôt. Vainqueur à trois reprises des championnats du monde, Peter est entré dans l’histoire l’année dernière en décrochant son 7e maillot vert du classement par points sur le Tour de France. Un record en la matière. Mais Peter Sagan ne serait pas Peter Sagan s’il s’en contentait : cette année encore, toute sa concentration a été sur le maillot prisé par les sprinteurs de la Grande Boucle. Selon lui, « porter le maillot vert sur les Champs-Élysées est un privilège et un honneur. » Et pourtant, la combativité féroce et le travail d’équipe acharné de l’équipe n’ont pas suffi cette année sur la route entre Nice et Paris. Pour Peter, il ne s’agit pas pour autant de s’enliser dans les regrets. Le prochain objectif est déjà en vue.

 

BORA_Landingpage_Portrait_Sagan_Peter_Sagan_in_der_Line_Solo_Foto_Lorenzi.jpg

Du VTT au panthéon du cyclisme

Le couronnement absolu de tout athlète, quelle que soit sa discipline, est une victoire aux championnats du monde. Ce triomphe, Peter a célébré à trois reprises. Consécutives. Un prodige qu’aucun coureur sur route n’avait accompli avant lui. Les championnats du monde se déroulent sur une seule journée, dans une course particulièrement complexe qui ne laisse pas de place à la deuxième chance. Dépendant d’une multitude de facteurs, la victoire est le fruit d’une corrélation précise de tactique, de volonté, et bien entendu d’un peu de réussite. Au terme d’une journée parfaite, Peter a ainsi réussi l’impossible. En quelques années seulement, le VTTiste slovaque est passé au statut de légende du cyclisme sur route.

 

Mais l’extravagant champion ne s’est pas seulement fait remarquer par ses victoires. Franchir la ligne d’arrivée sur la roue arrière, signer des autographes en pleine étape de montagne, faire briller ses qualités d’acteur en dehors des courses… Peter est rapidement devenu le chouchou des médias. Dès son premier Tour de France, ses coéquipiers n’ont pas manqué de le défier à un geste « à la Sagan » : « Si tu gagnes demain, tu fais Forrest Gump ! » Le lendemain, Peter Sagan, 22 ans, déposait la concurrence et, lâchant les mains du guidon, franchissait la ligne d’arrivée en tête en agitant les bras dans un simulacre de course à pied. « Je suis là pour m’amuser et je tente ma chance tous les jours. » Peter Sagan offre régulièrement ce que médias, sponsors et fans attendent : des résultats, des titres et du panache.

BORA_Landingpage_Portrait_Sagan_4_BBH_3580.jpg

« Au bout du compte, que je gagne ou que je perde, je reste toujours la même personne. »

Sur le plan sportif, on peut toujours compter sur lui pour obtenir ce qui est promis. Même après ses plus grands succès, il continue à surprendre. Selon lui, les spectateurs méritent d’être divertis. Peter est la rockstar du cyclisme. « J’aime bien endosser ce rôle de temps en temps. Les gens m’aiment bien pour ça et apprécient mieux mes performances. Mais ça peut aussi me saouler quand je veux me concentrer sur la course. Je n’ai pas l’impression d’être une rockstar. Je ne suis ni musicien ni acteur, simplement coureur cycliste, » déclare Sagan.

« Je suis devenu professionnel en 2010 et j’ai porté depuis des maillots prestigieux et remporté de grandes courses, mais je n’ai jamais changé. » En dépit de tous ses succès et de sa renommée, Peter a su garder les pieds sur terre et tient à ne pas tout prendre au sérieux. « Why so serious? » Telle est sa facétieuse devise, qui pourrait bien aussi être la recette de son succès. « Il suffit de ne pas trop se perdre en analyses. On ne peut pas toujours gagner : c’est ça, le sport. Tant que je sais que j’ai donné le meilleur de moi-même en franchissant la ligne d’arrivée, je dois être satisfait du résultat. » La philosophie de Sagan est aussi simple que ça et a déjà beaucoup payé.

BORA_Landingpage_Portrait_Sagan_5_BBH_5236.jpg

Sagan et les valeurs familiales

Né à Žilina, une petite ville au nord de la Slovaquie, le jeune Peter a toujours entretenu avec ses frères et sœurs une relation d’une grande simplicité. À cette époque déjà, le petit garçon ne tient pas en place et ne laisse jamais un instant de répit à ses parents. Il préfère passer son temps dehors, dans la nature, que sur ses livres d’école à l’intérieur. Inspiré par son grand frère Juraj, il le suit dans le cyclisme et commence à 9 ans par le VTT, pour devenir champion du monde junior au bout de quelques années seulement. Aujourd’hui, Juraj partage son succès et tient en cela une place particulière dans la vie de Peter. Pendant que Peter amuse la galerie, Juraj reste un modèle de détermination, de professionnalisme et de motivation. Sans l’exemple de Juraj, Peter n’aurait sans doute jamais eu une telle carrière dans le cyclisme et, à ce jour encore, Juraj se tient aux côtés de Peter dans l’équipe. Son frère ainé, Milan, a aussi eu une grande influence sur Peter. Lorsque s’est présentée la chance de devenir professionnel en Italie, c’est la persuasion de Milan qui a su convaincre Peter de ne pas laisser passer une telle chance, sous peine de le regretter toute sa vie.

Son père Lubomir, lui aussi, accompagne souvent Peter sur les courses. Le grand public l’a récemment découvert en le voyant exulter en vidéo, lors de la victoire de Peter sur la 4e étape Tour de France 2019. Pour Peter, la famille est un soutien essentiel pendant les courses. Son fils Marlon, bientôt 3 ans, y tient une place particulière. L’exubérant coureur, toujours sous les feux des projecteurs, affiche également un besoin de sérénité et de protection dans la sphère familiale et, entre les phases de course chargées en stress, c’est avec son fils qu’il aime passer son temps. Rien de tel pour se ressourcer en dehors du tumulte.

BORA_Landingpage_Portrait_Sagan_6_20170924_MS_WC_RR_M_001_2.jpg

Sa force mentale fait la différence

Pour l’équipe BORA – hansgrohe, la vedette Sagan est clairement une figure clé. L’éclat que le triple champion du monde jette sur l’équipe est unique dans le cyclisme. Et pourtant, si le sport vit certes d’émotion et d’intérêt médiatique, Peter est bien plus qu’une simple figure de proue pour l’équipe. Pour les plus jeunes coureurs, l’avoir comme coéquipier n’est pas seulement un honneur, mais aussi une chance extraordinaire. Le Slovaque de 30 ans a beaucoup à leur apprendre en matière de force mentale. Le directeur de l’équipe Ralph Denk confirme ce qui peut bien être l’une de ses plus grandes forces : « Peter est capable de passer en un éclair de la plus grande concentration sur la victoire à l’humeur la plus détendue. » Et même s’il n’engrange plus autant de succès qu’il y a quelques années, l’équipe profite toujours de son expérience et de ses capacités exceptionnelles.

 

Sagan_Peter_BORA_2216FR_RGB_1920x1080.jpg

Si la question du succès du recordman Sagan sur le Giro d’Italia reste ouverte, il est une chose que l’on peut toujours attendre : Peter Sagan saura se faire remarquer pendant cette saison 2020 décalée. Parce que tout ce qu’il fait, c’est à sa manière : une manière qui ne manque jamais de surprendre et qui le rend si unique.

 

Giro d’Italia Teaser Peter Sagan

Photo credit:

1. BORA – hansgrohe / Bettiniphoto
2. BORA – hansgrohe / Bettiniphoto
3. Ötztal / Ernst Lorenzi
4. BORA – hansgrohe / Veloimages.com
5. BORA – hansgrohe / Veloimages.com
6. BORA – hansgrohe / Bettiniphoto
7. BORA / Sam Barker

Share

Suivez-nous sur