Un appareil pour (presque) tous les goûts

Un appareil pour (presque) tous les goûts

Cuisson à la vapeur, blanchiment de légumes, cuisson à l’étuvée, réchauffage, décongélation, cuisson au four standard, régénération, maintien au chaud, désinfection, cuisson sous vide... avec toutes ses fonctions, l’interface du four à vapeur se lit comme un livre de recettes. Nous vous expliquons ici ce que peut faire un four à vapeur et les différents usages des fonctions proposées.

 

Cuisson à la vapeur

Un four à vapeur peut être utilisé comme un cuiseur vapeur conventionnel. Il permet de cuire les aliments à la vapeur, y compris à faible température. Qu’il s’agisse de légumes, de poisson ou de viande, les plats sont préparés avec goût et en préservant les vertus diététiques, arômes et nutriments des aliments. L’avantage : par rapport à une cuisson dans l’eau, à la casserole, le plat nécessite comparativement moins de sel ou de graisse pour rehausser le goût. La cuisson à la vapeur n’occasionnant aucun transfert de goût, le four à vapeur permet de cuire plusieurs plats simultanément.

 

Blanchiment de légumes

Les cuisiniers professionnels blanchissent généralement les légumes avant de les congeler. Ce procédé consiste à placer les légumes quelques minutes dans l’eau bouillante avant de les transférer sans transition dans de l’eau glacée. Le blanchiment des légumes permet d’éviter les variations de goût ou de couleur à la congélation. Les vitamines y sont également mieux préservées. Le programme de blanchiment du four à vapeur permet d’accélérer considérablement le processus. L’ensemble est réalisé en deux minutes. Il suffit de placer les légumes dans un récipient percé, les mettre au four, activer la fonction de blanchiment et, au bout d’une à deux minutes, les sortir du four pour les plonger sans transition dans l’eau glacée.

Cuisson à l’étuvée

Lors de la cuisson à l’étuvée, les aliments sont cuits délicatement dans leur propre jus. Une très faible quantité de liquide, comme de l’eau, peut cependant être ajoutée. Cette méthode de cuisson fait perdre de l’eau aux aliments : il se forme un jus dont les arômes peuvent être utilisés dans une sauce. Dans le four à vapeur, la cuisson à l’étuvée de légumes, poisson, viande, fruits, ou même risotto, s’avère particulièrement facile. Point important : le récipient utilisé pour une cuisson à l’étuvée dans le four à vapeur ne doit pas être percé.

 

Cuisson au four

Un four à vapeur peut être simplement utilisé comme un four conventionnel. Il dispose des fonctions de cuisson courantes, comme la chaleur tournante, la cuisson par le haut, le bas ou les deux, ou encore le gril. Selon les aliments à cuire, le programme approprié peut être sélectionné. La chaleur tournante confère aux pizzas, biscuits et autres pâtes à choux un délicieux croustillant. Les aliments plus délicats, comme le soufflé, nécessitant une chaleur plus douce, seront cuits de préférence avec une chaleur par le haut et le bas.

Régulation de l’humidité : Par l’injection de vapeur, un four à vapeur permet aussi de cuire des plats nécessitant une certaine régulation de l’humidité. Selon le programme sélectionné, l’appareil injecte automatiquement de la vapeur dans la chambre de cuisson, à intervalles réguliers. Cette technique offre un bien meilleur résultat que les fours conventionnels, évitant que les aliments ne sèchent pendant la cuisson. Le pain, par exemple, acquiert une croûte bien plus croustillante, la pâte feuilletée se montre plus légère et la viande plus juteuse.

 

Réchauffage et régénération

Le réchauffage de plats au four à vapeur est également appelé « régénération ». Tous ceux qui ont déjà goûté à un plat de la veille réchauffé au four à vapeur ou au cuiseur vapeur sauront pourquoi. En effet, la vapeur chauffée entre 90 et 95 °C permet de réchauffer les aliments en préservant leur goût et leur fraîcheur. Pour des pâtes comme pour un couscous, le résultat est incomparable à celui d’un réchauffage au micro-ondes !

 

Décongélation

Ce qui est valable pour le réchauffage l’est également pour la décongélation. À la vapeur, les aliments sont préservés et la décongélation est rapide et homogène. Un four à vapeur haut de gamme proposera un programme de décongélation automatique chauffant les aliments à 60 °C. La décoloration des aliments ou la surcuisson ponctuelle des aliments est ainsi évitée. Pour une préparation immédiate, il suffira de réchauffer les aliments à la vapeur directement en sortie de congélateur.

Désinfection

Le four à vapeur se prête en outre particulièrement bien à la désinfection des biberons et tétines de votre bébé. Il suffira de démonter les éléments du biberon, les placer dans un récipient percé et les mettre au four en sélectionnant le programme de désinfection à la vapeur. Cette fonction peut également être utilisée sur les ustensiles de cuisine, comme les planches à découper, ou pour la stérilisation de bocaux. Plus besoin de les faire bouillir pendant un temps interminable.

 

Maintien au chaud

Maintenir les plats prêts au chaud tout en évitant la surcuisson : voilà une autre fonction que propose le four à vapeur, proposant même un programme spécial réglant automatiquement la température idéale. Grâce à la vapeur, aucun risque que le repas se dessèche.

Cuisson sous vide

La cuisson sous vide, autrefois réservée aux cuisiniers professionnels, trouve aujourd’hui sa voie dans les cuisines de particuliers grâce aux fours à vapeur. Si l’appareil dispose d’une fonction de cuisson sous vide, le cuisinier amateur peut se concocter des petits plats dignes de la haute gastronomie. Il suffit pour cela de placer les aliments dans un sachet de cuisson sous vide, le fermer de manière étanche et placer le tout dans le four à vapeur. Les arômes ne pouvant pas s’échapper du sachet, la viande, le poisson ou les légumes cuits sous vide conservent un goût bien plus prononcé qu’avec les autres méthodes de cuisson. Les arômes des éventuelles épices ajoutées, quant à eux, imprègnent bien mieux les aliments.

 

Nettoyage

La plupart des fours à vapeur sont équipés d’une fonction de nettoyage automatique permettant d’humidifier à la vapeur les éclaboussures de graisse et de nourriture à l’intérieur de la chambre de cuisson. Même les résidus les plus tenaces n’y résisteront pas. Il suffira alors d’essuyer le tout au chiffon, sans effort particulier. Un détartrage occasionnel de l’appareil peut également s’avérer nécessaire. Là encore, la majorité des fours à vapeur proposent un programme de détartrage à exécuter lorsque l’appareil en indique le besoin.