Construire durablement : envisager l’avenir

Construire durablement : envisager l’avenir

Prévoir, agir de manière responsable et être économe quant aux ressources à notre disposition : telle est la définition de la durabilité. Une attitude qui s’applique à tous les domaines, y compris l’architecture. Soit, mais qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Qu’est-ce qu’un bâtiment construit durablement et comment repère-t-on des constructions durables ?  

Pourquoi construire durablement ?  

La notion de durabilité revêt plusieurs facettes : outre les aspects écologiques et économiques, la justice sociale est également une composante importante d’une action durable. L’idée est que nous souhaitons vivre correctement et en bonne santé actuellement, sans compromettre le développement des générations futures.  

Par conséquent, l’architecture durable donne la priorité à un bilan énergétique positif afin de parvenir à protéger le plus possible le climat et l’environnement, à préserver les ressources et à assurer la salubrité des habitats. Cela signifie que l’architecture durable englobe le volume du bâtiment et sa disposition, de même que le choix des matériaux et du système technique en tenant compte de la consommation énergétique, de l’absence de substances nocives et du potentiel de recyclage. Les aspects sociaux, comme de bonnes conditions de travail pour le personnel des entreprises de production des matériaux de construction ou l’interdiction des produits impliquant du travail infantile dans leur fabrication, jouent également un rôle central dans les constructions durables. 

Construire durablement n’est pas seulement bénéfique pour l’environnement et la société. Ce principe vous profite également, par exemple à travers des frais énergétiques réduits, une température ambiante agréable et une structure résistance à long terme.  

Des techniques de construction modernes alliées à des matériaux novateurs 

Des matériaux durables et recyclables, ainsi qu’une technologie économique sont deux piliers majeurs pour économiser des ressources et réduire la pression exercée sur l’environnement. Concernant les matériaux de construction, la tendance s’oriente vers des produits dont les matières premières sont renouvelables. Ainsi des isolations végétales, des produits à base de bois naturel moins exigeants en énergies primaires et des matériaux résistants et durables sont combinés avec des technologies de chauffage et de climatisation basées sur des énergies renouvelables. En s’appuyant sur des concepts de construction novateurs, l’architecture durable donne vie à des bâtiments agréables. 

En termes de technologies du bâtiment, de nombreux systèmes efficaces tirent aujourd’hui leur énergie à partir de ressources naturelles : les pompes à chaleur extraient par exemple la chaleur ambiante de la terre, d’eaux souterraines ou de l’air pour chauffer à basse consommation, les chaudières à granulés chauffent à l’aide de bois, une ressource renouvelable neutre en CO2, et l’énergie solaire thermique utilise l’énergie solaire pour la production d’eau chaude. Les technologies de chauffage durables telles que celles-ci se passent la plupart du temps des combustibles fossiles, sont peu gourmandes en énergie et assurent un chauffage sain, écologique et avec un faible impact sur l’environnement. Le chauffage n’est pas la seule innovation technique sur laquelle l’architecture durable se base. Dans les bâtiments écologiques, les installations solaires couvrent presque toujours une partie des besoins domestiques en énergie. Souvent, des systèmes de récupération de l’eau de pluie sont également installés. Ils permettent d’économiser l’eau potable, si précieuse, en utilisant l’eau de pluie pour faire la lessive ou pour remplir la chasse d’eau des toilettes.  

L’architecture durable va plus loin encore : elle adapte les espaces résidentiels aux paysages qui les entourent, elle abolit au moins en partie la séparation entre les hommes et la nature, et elle génère des effets supplémentaires bénéfiques pour l’environnement. Un exemple : les façades ou les toitures végétalisées sont également durables, car elles créent un microclimat sain tout autour du bâtiment. Elles extraient de l’air les substances nocives, comme le CO2, retiennent l’eau de pluie et réduisent les nuisances sonores. De plus, ces structures végétalisées agissent comme isolants thermiques et contribuent ainsi à économiser l’énergie requise pour le chauffage et la climatisation.  

Les constructions durables recèlent un autre aspect : les bâtiments sont agencés de manière compacte en se basant sur un principe de gestion économe des surfaces existantes et d’espaces réservés aux plantations et à la végétation naturelle.  

Les principes d’un avenir plus vert 

De nombreux architectes, prestataires immobiliers, concepteurs spécialisés, biologistes de la construction et artisans travaillent aujourd’hui à léguer un environnement agréable aux générations futures. Ils développent des solutions qui allient désirs et besoins résidentiels aux besoins de notre environnement. De tels professionnels spécialisés du bâtiment peuvent vous soutenir dans votre projet d’un logement durable. Afin de bien choisir le partenaire adapté à votre projet immobilier durable, lisez les principes et conseils suivants : 

  • Veillez à ce que le concepteur ou constructeur utilise des matériaux de construction écologiques, respectueux des ressources, dépourvus de substances nocives et recyclables. Il peut s’agir de ressources naturelles, comme le bois issu d’une gestion durable des forêts, l’argile, la pierre naturelle ou la tuile, mais il peut également s’agir d’isolants naturels en fibre de bois, lin, chanvre ou cellulose. Évitez si possible le béton. Sa fabrication nécessite en effet beaucoup d’énergie, raison pour laquelle ce matériau est considéré comme préjudiciable pour le climat.  

  • Misez sur le local pour les matériaux de construction ainsi que pour les entreprises de construction et les artisans. Les trajets jusqu’au chantier seront plus courts et donc moins gourmands en énergie. 

  • Veillez à ce que les entreprises de construction appliquent également le principe de durabilité aux installations techniques du bâtiment. Il est important qu’elles aient de l’expérience dans la planification d’une technologie de chauffage efficace basée sur des sources d’énergie renouvelables. Les références et comptes-rendus de construction indépendants peuvent vous fournir des informations pertinentes et précieuses. 

  • Il en va de même pour les installations photovoltaïques de production d’énergie solaire et pour les installations de récupération de l’eau pluviale. 

  • Renseignez-vous afin de savoir si l’entreprise de construction porte un intérêt à la préservation de la nature et aux constructions économes en superficie. 

  • Demandez comment il serait possible de démanteler le bâtiment en respectant l’environnement et quelles sont les possibilités d’utilisation ultérieure. 

  • Veillez à planifier un agencement durable et flexible. Le logement reste ainsi habitable même si vos conditions de vie changent.  

  • En règle générale, lors de la planification et de la construction du logement, gardez à l’esprit sa longévité et sa durabilité, et par exemple, prévoyez également une borne pour véhicule électrique sous le carport ou dans le garage.  

L’architecture durable, partie intégrante de la philosophie d’entreprise de BORA 

Mener ses activités de manière durable fait également partie de la philosophie de BORA. Cet engagement est visible sur nos bâtiments construits ces dernières années sur les sites de l’entreprise. À Raubling, l’entreprise a transformé l’un des complexes de bureaux voués à la destruction en un bâtiment conjuguant technologie énergétique novatrice et moderne, et une grande qualité de travail pour le personnel. Le bâtiment de l’entreprise situé à Niederndorf en Autriche, non loin du siège de Raubling, poursuit l’architecture progressiste et durable de BORA débutée avec cette transformation. Après seulement une année de construction, les équipes ont pu s’y installer en 2018. Le bâtiment futuriste, mais intégré en douceur dans le paysage, offre une vue magnifique sur la montagne grâce à des panneaux en verre surdimensionnés. La façade est composée de bardeaux de mélèzes naturels.  

De nombreuses idées du fondateur Willi Bruckbauer sont toujours intégrées dans tous les projets de construction. La construction du nouveau site d’entreprise érigé à Herford, en Westpahlie orientale, dans la région phare de l’industrie de la cuisine en Allemagne, n’y fait pas exception. Ce nouveau bâtiment convainc lui aussi par son architecture spectaculaire autant que par sa planification totalement durable. Son empreinte écologique est réduite au minimum. Grâce à l’utilisation d’énergies renouvelables (géothermie) et à la répartition maximale de modules photovoltaïques sur le toit, le bâtiment satisfait à la norme KfW-55 applicable aux bâtiments à consommation d’énergie faible. Le bâtiment repose sur des poteaux en acier et imperméabilise ainsi la plus petite surface possible. Au niveau du parking, situé sous le bâtiment, des stations de recharge pour véhicules électriques ont été prévues. En fonction de son utilisation, le nouveau site de BORA à Herford est un bâtiment à très faible consommation (ou NZEB, Nearly Zero-Energy Building).